Archive mensuelle février 2020

ParMilan Franco

Connaitre les codes couleur des fils électriques et ses utilisations

Un moyen permettant d’identifier les conducteurs électriques à l’aide de leurs couleurs, ces codes couleurs sont d’une grande importance pour établir une installation électrique sécurisée dans une habitation. Ce protocole permet à l’installateur de limiter les risques d’accidents causés par les confusions.

Quels sont les différents codes couleurs des fils électriques ?

Afin d’assurer la sécurité des dépanneurs électriques qui réalisent une installation électrique à domicile, il existe la norme NF C 15-100 qui a pour objectif de bien définir les règles d’installation du système électrique dans les habitats domestiques. Cette norme détermine des codes de couleur importants pour chaque conducteur d’une installation.

C’était en 1970 que ces protocoles de couleurs ont été établis. Par conséquent, les conducteurs électriques que l’on appelle « de phase » affichent plusieurs couleurs, la couleur noire, marron ou rouge. Ces conducteurs, comme nous les connaissons a pour fonction de transmettre le courant et les couleurs ont diverses significations :

  • Le fil bleu clair s’agit d’un conducteur neutre. Sa fonction principale est d’assurer d’une manière sûre la répartition du courant.
  • Les fils verts ou jaunes agissent comme un conducteur de protection. Ses rôles principaux sont de relier les divers appareils à la terre.
  • Les conducteurs de couleur orange sont souvent des fils de phase après récepteur.
  • On peut trouver aussi des fils de navette qui affichent d’autres couleurs

Une mesure de prudence est recommandée pour toute installation électrique

Dans la plupart des installations, l’électricité entrera à un moment donné dans le bâtiment, puis sera distribuée dans presque tous les coins par une série de câbles. Même les outils et les machines utilisés sont remplis de fils utilisés pour conduire l’électricité afin d’effectuer toute action requise. Bien que l’électricité soit utilisée en permanence tout au long de la journée sans trop y penser, elle risque en réalité de poser de nombreux problèmes. Si quelque chose n’est pas câblé correctement, cela peut entraîner des blessures, des décès, des incendies et de nombreux autres problèmes. C’est la raison pour laquelle il existe des codes de couleur de fil bien établis pour garantir que ceux qui travaillent avec ce type d’équipement peuvent s’assurer que tout est câblé de manière sûre et efficace.

Câblage de données

Une autre chose importante à garder à l’esprit lorsque l’on examine la sécurité des fils électriques est le câblage de données dans une installation. Les câbles utilisés pour transmettre des données pour des systèmes informatiques sont souvent considérés comme inoffensifs, car ils transportent des informations plutôt que de l’électricité. Certains types de câbles réseau recevront suffisamment d’électricité pour être dangereux. Certains appareils, tels que les téléphones, n’auront besoin que de l’alimentation par Ethernet, ce qui signifie qu’ils obtiendront l’électricité nécessaire à partir du câble réseau auquel ils sont connectés. Si quelqu’un coupe ces fils, ou s’ils s’effilochent, ils peuvent présenter un risque de choc ou d’incendie.

ParMilan Franco

Les différents bénéfices dans le métier d’un architecte paysagiste

Les zones urbaines continuent à se développer et la durabilité domine l’élaboration des politiques. On reconnaît aujourd’hui que l’architecture paysagère offre bien plus qu’une valeur esthétique. Outre l’embellissement des villes, les espaces verts urbains peuvent également rassembler des personnes d’horizons différents. Ils améliorent notre bien-être psychologique et physique. L’architecture urbaine est aussi un catalyseur du changement économique.

Une profession en pleine croissance

Les parcs et jardins urbains ne s’épanouissent pas seulement de façon naturelle. Ce sont plutôt des créations minutieuses des architectes paysagistes. L’architecture paysagère, c’est bien plus que de planter des arbres et des fleurs dans la cour. C’est une discipline qui combine les arts et les sciences pour créer des espaces verts artificiels. Depuis plusieurs centaines d’années, les architectes paysagistes construisaient des jardins et des parcs de toutes tailles. Outre la conception d’espaces verts innovants, ils consacrent une grande partie de son temps à la mise au point et au suivi de projets de construction sur site. En tant qu’architectes paysagistes, ils doivent travailler avec d’autres équipes de construction. Cela leur permet de s’assurer que ses conceptions paysagères apportent une cohérence aux projets.

La création des espaces de joie

La création d’espaces communs qui plaisent à tous est un principe fondamental qu’un architecte paysagiste applique à tous les projets. Si les œuvres d’art sont destinées à être appréciées par quelques privilégiés, l’aménagement paysager est destiné à apporter de la joie aux masses. Afin de s’assurer que leurs créations sont bien perçues par les consommateurs, les architectes paysagistes mènent régulièrement des enquêtes sur les tendances. Ils appliquent leurs conclusions à de nouveaux projets. Les gens recherchent aujourd’hui des moments de joie ordinaires, comme rentrer chez eux dans un beau jardin. Ils veulent pouvoir s’asseoir dans un endroit paisible et converser avec les voisins. Les architectes paysagistes essayent d’intégrer ces émotions dans leurs projets pour créer des espaces intimes.

La collision de la nature et de la culture

Les architectes paysagistes utilisent des techniques innovantes pour préserver les contours du paysage d’origine. Leur utilisation créative des sentiers pédestres et des pistes cyclables leur permet l’accès à l’ensemble d’un parc. Cela permet également à la flore et à la faune locales de prospérer en tandem avec les humains. Et en tissant l’histoire, la culture et les souvenirs locaux dans leur conception, ils contribuent également à renforcer le lien entre les résidents locaux et l’environnement. Après la construction, les propriétaires sont toujours heureux de voir de nouvelles haies et de nouveaux bois autour du jardin. En tant qu’architectes paysagistes, ils n’ont pas le droit de tout raser au bulldozer et d’effacer l’ardoise, quelle que soit la solution par laquelle ils entendent la remplacer. Ils doivent être conscients de l’importance qu’un lieu a dans le cœur et l’esprit des habitants. Ils doivent faire de leur mieux pour préserver ce lien.

ParMilan Franco

Comment optimiser la sécurité de votre maison ?

Tout ce qu’il faut aux voleurs en quête de méfaits, c’est une fenêtre déverrouillée pour le laisser entrer et ainsi voler vos objets précieux et devenir une menace pour vos proches. 

Une seule négligence pourrait vous coûter la vie ou au mieux, des milliers d’euros de perte d’argent ou d’objets précieux. Bien que les biens volés puissent être remboursés si vous les avez assurés, la vie de vos proches est également menacée par un intrus dans la maison. 

Il existe différents types de caméras de sécurité, comme la caméra de sécurité intelligente qui peut aider à protéger votre maison. Par conséquent, la nécessité de renforcer les systèmes de sécurité à domicile devient une pratique essentielle à suivre. Peu importe à quel point vous vous sentez en sécurité à l’intérieur de la maison. Si sa sécurité n’est pas intacte, cela pourrait vous coûter très cher.

Voici quelques conseils qui doivent être pris au sérieux si vous aimez votre famille, leurs vies et les biens matériels spécifiques acquis après plusieurs années de dur labeur. Tout d’abord et avant tout, assurez-vous d’avoir de bonnes alarmes équipées. Une fois cet élément de sécurité de base abordé, vous pouvez passer à des mesures de sécurité plus spécifiques.

1. Serrures de porte de haute qualité avec une sécurité renforcée à chaque point d’entrée

Le premier endroit où les cambrioleurs cherchent à entrer à l’intérieur de la maison est par la porte d’entrée. Dans ce cas, la sécurisation de la maison à l’aide d’un pêne dormant à un ou deux cylindres pourrait, dans une certaine mesure, permettre d’éviter le problème. Sinon, si vous pensez que garder les portes fermées à clé tout le temps résoudra le problème, alors vous avez tort. Les fenêtres font l’endroit préféré des intrus pour se faire une entrée. Ce sont les points à haut risque de la maison. Par conséquent, le remplacement du verre ordinaire par de l’incassable pourrait vous aider à mieux vous protéger. De plus, c’est une bonne idée d’avoir des meubles et d’autres articles suffisamment grands pour que les voleurs ne puissent pas les sortir par la fenêtre ou la porte.

2. Utilisez un système de classement pour évaluer la sécurité

Les serrures sont classées sous 3 catégories. Les serrures de catégorie 3 confèrent une sécurité résidentielle de bas niveau tandis que les serrures de catégorie 2 sont parfaites pour les besoins des bâtiments commerciaux légers. Les meilleurs de la catégorie sont les serrures de catégorie 1 qui offrent une sécurité résidentielle maximale et qui sont également chères. 

Outre les serrures, l’installation de caméras de sécurité comme une caméra et des alarmes de sécurité est un excellent moyen d’effrayer les intrus. Cela les empêche d’entrer sans permission et les tient à l’écart. L’installation de caméras de sécurité à tous les points d’entrée, y compris le jardin, la cour arrière et l’entrée, améliore la sécurité. Il y a différents types d’appareils photo au choix et ils ne sont pas tous chers. De même, les alarmes de sécurité découragent les cambrioleurs de valser à l’intérieur. Une fois que l’alarme émet un bip, elle vous alerte, vous et votre famille, mais aussi votre voisinage pour qu’il prenne des mesures immédiates. Mais assurez-vous de garder l’appareil intact, de vérifier les piles et de les remplacer en cas de besoin.

3. Réparez à l’extérieur

Quand il s’agit de renforcer la sécurité de la maison, rien ne doit être laissé sans surveillance. De la porte du patio aux fenêtres, tous ont besoin d’une bonne protection. Si ces portes sont accessibles depuis le premier étage, assurez-vous qu’elles sont toujours bien fermées et verrouillées. L’installation de barres de sécurité pour les fenêtres coulissantes et les portes-fenêtres est également une excellente idée.

Taillez régulièrement les arbustes, les arbres et les buissons si vous avez un jardin, une pelouse ou une cour arrière dans la maison. Si les branches des arbres facilitent l’accès à vos fenêtres, coupez-les immédiatement. Ces endroits sont les meilleurs pour les voleurs pour se cacher et ensuite faire une entrée. 

4. Les lumières dissuadent les intrus

C’est une excellente idée d’installer des lumières tout autour de la maison et surtout à l’avant et dans la cour arrière. Se cacher et se couvrir dans le noir est le jeu préféré des intrus. Il est donc préférable de garder tous les endroits, en particulier les points d’entrée, suffisamment éclairés. Les lumières, lorsqu’elles sont bien utilisées, aident non seulement à donner un aspect séduisant à la maison, mais aussi à tenir les cambrioleurs à l’écart. Vous pouvez opter pour un éclairage décoratif pour les lumières avant, et des lumières activées par le mouvement près de la porte arrière et sur les côtés de la maison.

5. Prenez un chien

Le chien, l’animal le plus loyal envers l’homme est un fournisseur naturel de sécurité. Avec un chien dans la maison, vous pourriez échapper à de nombreux impératifs pour maintenir la sécurité. De plus, si le chien est dressé, vous gagnez déjà la moitié de la bataille. Grâce à leur sens aigu de l’ouïe et de l’odorat, ils ont la capacité de détecter la présence d’une personne inconnue bien avant vos autres gadgets de sécurité. Non seulement les chiens constituent de bons amis, mais lorsqu’il s’agit de sécurité, ils agissent comme un système d’alarme à toute épreuve. Les chiens extrêmement attentifs et très alertes sont les atouts de la vie et si vous en avez un, vous n’avez pas à beaucoup vous inquiéter.

ParMilan Franco

Quels sont les conseils de sécurité pour le pelletage de la neige ?

Lorsque l’allée et les trottoirs sont recouverts d’une épaisse couche de neige, il est temps de sortir une pelle pour ce que certains considèrent comme une corvée redoutable. Mais avant de vous attaquer à la première chute de neige de la saison, prenez le temps de lire ces conseils de sécurité pour le pelletage de la neige afin d’éviter toute blessure potentielle. 

Le pelletage de la neige peut entraîner un certain nombre de risques pour la santé de nombreuses personnes, des blessures au dos aux crises cardiaques. Le mélange de températures froides et d’efforts physiques augmente la charge de travail du cœur, ce qui peut accroître le risque de crise cardiaque pour certains. En effet, même en marchant dans la neige lourde et mouillée, votre cœur peut être mis à rude épreuve. Les conseils suivants peuvent vous aider à assurer votre sécurité lorsque vous vous apprêtez à pelleter.

Quelles sont les mesures à prendre ?

  • Réchauffez-vous. Réchauffez vos muscles avant d’aller pelleter en faisant des mouvements légers, comme vous penchez d’un côté à l’autre ou marcher sur place.
  • Poussez plutôt que de soulever. Pousser la neige avec la pelle au lieu de la soulever peut aider à réduire la tension sur votre corps. Lorsque vous soulevez de la neige, pliez les genoux et utilisez vos jambes lorsque c’est possible.
  • Choisissez votre pelle judicieusement. Des pelles ergonomiques peuvent aider à réduire la quantité de flexions à effectuer.
  • Allégez votre charge. Envisagez d’utiliser une pelle en plastique plus légère plutôt qu’une pelle en métal pour aider à réduire le poids soulevé.
  • Appuyez sur le bouton de pause. Faites des pauses fréquentes. Pensez à prendre une pause après 20 à 30 minutes de pelletage, surtout lorsque la neige est mouillée.
  • Considérez plusieurs voyages. Envisagez de pelleter périodiquement pendant la tempête pour éviter d’avoir à déplacer de grandes quantités de neige à la fois.
  • Suivez les chutes de neige. Essayez de pelleter la neige peu après qu’elle soit tombée, lorsqu’elle est plus légère et plus molle. Plus la neige reste longtemps sur le sol, plus elle peut devenir humide. La neige mouillée est plus lourde et plus difficile à déplacer.
  • Porter des vêtements épais. Habillez-vous avec plusieurs couches de vêtements et enlevez-les au fur et à mesure que vous vous réchauffez pour aider à maintenir une température corporelle confortable.
  • Restez hydraté. Buvez beaucoup d’eau pour rester hydraté pendant que vous pelletez.

Une étude nationale a révélé que les blessures les plus courantes liées au pelletage se situaient dans le bas du dos. Les blessures liées au cœur ne représentent que 7 % de toutes les blessures, mais elles sont les plus graves. Si vous ne faites pas d’exercice régulièrement, si vous êtes d’âge moyen ou plus âgé, ou si vous avez des problèmes de santé, comme une maladie cardiaque ou de l’hypertension artérielle, vous devriez consulter votre médecin avant de faire du pelletage intensif. Envisagez d’utiliser une souffleuse à neige ou un service de déneigement comme autre moyen de déneigement.

Quelles sont les exigences en matière de déneigement et de déglaçage ?

La neige et la glace représentent un risque potentiel non seulement pour vous, mais aussi pour les autres. En tant que propriétaire, vous êtes tenu de faire un effort raisonnable pour que les aires de marche publiques autour de votre propriété soient dégagées de la neige et de la glace. Le prétraitement de vos allées et autres surfaces pavées avec un produit anti-givre peut faciliter le déneigement et le déglaçage. 

Envisagez de vous approvisionner à l’avance pour la fonte des glaces, car il arrive que les stocks soient épuisés pendant les longs hivers. Sachez que le sel gemme peut endommager la brique, la pierre, l’asphalte et les allées en béton. Assurez-vous de vérifier les codes et les ordonnances de votre région concernant les exigences de déneigement et de déglaçage.

ParMilan Franco

Les cinq façons-clés de savoir si une maison sera une bonne occasion pour vous

Si vous voulez acheter une maison, savoir si elle sera un gouffre financier potentiel ou un diamant brut est difficile. Les experts savent bien quand une maison est une bonne occasion. Nous avons donc rassemblé quelques-unes des caractéristiques que vous devez rechercher lors de la recherche d’une nouvelle maison.

1.    Une structure et des systèmes solides

Les principes majeurs d’une maison sont l’état de la structure, l’électricité, la plomberie et les systèmes mécaniques. Ils semblent invisibles, mais considérez-les comme les organes vitaux de votre maison. Les signes courants de problèmes sont les incohérences et la décoloration des finitions et des éléments structurels. Ils peuvent signaler une surcharge d’un système structurel. Si chaque pièce est équipée d’un climatiseur, c’est qu’il n’y a pas de système de climatisation central. C’est certainement à considérer dans certains climats.

2.    Le plan de l’étage

Considérez le flux des pièces, leur taille et leurs proportions, les inefficacités et le gaspillage d’espace. Examinez le plan d’étage. Vous pouvez rapidement voir les adjacentes et les moyens potentiels de récupérer les espaces inutilisés. Y a-t-il quatre placards qui pourraient être utilisés pour créer plus d’espace de comptoir ? Y a-t-il une colonne structurelle qui gênerait la création d’une suite ? Trouver ces espaces délicats vous donnera en un rien de temps l’impression d’être un pro du design.

3.    La lumière naturelle et les vues

Un élément important à considérer est l’emplacement, la taille et le nombre de fenêtres. Les fenêtres orientées vers le sud reçoivent beaucoup de lumière pendant la journée. Il est difficile et coûteux d’ajouter des fenêtres. Réfléchissez bien aux espaces qui n’ont pas de fenêtres. Le salon, a-t-il une fenêtre orientée vers le nord ? Sinon, vous n’aurez pas de lumière naturelle. Y a-t-il une fenêtre au-dessus de l’évier de cuisine ? Elle rend le lavage de la vaisselle plus agréable.

4.    Les finitions et matériaux de qualité

Au-delà des choix esthétiques, inspectez les finitions traversant des années et ayant une qualité intemporelle. Les éléments construits pour durer sont :

  • Les parquets en bois dur
  • Les portes en bois massif
  • Les murs et les moulures en maçonnerie ou en plâtre épais

Ils seront très chers si vous voulez les remplacer par des matériaux de qualité similaire. De plus, ces éléments peuvent également apporter beaucoup de charme à un espace qui peut être difficile à trouver ailleurs.

5.    L’emplacement et l’orientation

Ce que l’on ne peut pas changer dans une propriété, c’est son emplacement et son orientation. Tous les agents immobiliers vous le diront, et ils ont raison. L’emplacement est souvent primordial. Une maison de ville magnifiquement aménagée n’est soudain plus aussi parfaite si elle est située loin de l’endroit où vous la recherchez. Une maison, dans le quartier idéal, qui est placée presque accolée à son voisin peut être tout aussi peu attrayante.